Sport › Football

Tirage au sort CHAN : « Les Etalons auront leur mot à dire dans ce CHAN » selon Krol

Tirage au sort CHAN : « Les Etalons auront leur mot à dire dans ce CHAN » selon Krol

Le tirage au sort du 6e Championnat d’Afrique des nations (CHAN) de football Cameroun 2020 a été effectué lundi soir dans la capitale camerounaise Yaoundé et le Burkina Faso se retrouve avec le pays hôte de la compétition en compagnie du Zimbabwe et du Mali. L’entraîneur des Étalons locaux Seydou Zerbo alias Krol dit être serein quant à une bonne participation de son équipe.

Le tirage au sort du CHAN vient d’être fait et le Burkina Faso est logé dans la même poule que le Cameroun, le Zimbabwe et le Mali. Quelle analyse faites vous de ce tirage ?

Un tirage au sort n’est jamais facile. C’est toujours difficile. Nous sommes dans une poule très relevé avec le pays organisateur qui aura ses atouts, son public et bien sûr son organisation. On a aussi une équipe du Mali qui a joué deux fois la finale de cette compétition. Nous avons aussi le Zimbabwe qui est un gros morceau qui est un habitué de la compétition. L’un dans l’autre c’est un groupe très relevé pour vous dire que les Étalons locaux auront aussi leur mot à dire.

Dans ce groupe, quelle l’équipe le plus difficile à manœuvrer, qui vous fais le plus peur ?

Il n’y a pas d’équipe qui me fait peur dans ce groupe parce que ce sont les meilleures équipes du continent sur le plan local qui se retrouvent dans ce CHAN. C’est pour dire qu’il faut jouer toutes les équipes à fonds. Aucune équipe ne m’inquiète dans ce CHAN.

Est-ce qu’il est facile de jouer le Cameroun qui est l’hôte de la compétition ?

Je disais tantôt que c’est un groupe difficile compte tenu du fait que le pays hôte s’y trouve. C’est difficile mais le football est ce qu’il est. On va se préparer pour contrer le Cameroun.

Quels sont vos objectifs en allant dans cette compétition ?

Il faut d’abord franchir le premier tour qu’on est jamais parvenu à faire depuis très longtemps. Pour cela il faut prendre le premier match au sérieux, ensuite négocier avec une ferme détermination les deux autres matchs de la poule.

En deux participations, le Burkina Faso n’a jamais pu franchir le premier tour en deux participations. Pensez-vous que pour cette 3e participation, les Étalons locaux en sont capables ?

C’est notre souhait le plus absolu et c’est notre objectif le plus absolu de franchir ce premier tour pour la première fois pour les Étalons locaux.

Quel est votre planning de préparation pour l’atteinte de vos objectifs ?

Le ministère des sports et la Fédération burkinabè de football, d’un moment à l’autre, mettront tout en place d’ici mi-mars pour qu’on ait une préparation en trois semaines. Ces préparations seront assorties de matchs amicaux internationaux.

Allez-vous effectuer cette préparation au Burkina Faso ou à l’extérieur du pays ?

Au moment venu, des voix les plus indiquées comme le ministère et la fédération vont communiquer à ce sujet.

Pensez-vous que les moyens seront mis à votre disposition

Tout à fait. Je pense bien. Parce que tout le monde veux qu’on franchisse ce premier tour. Ils vont tout mettre en œuvre pour qu’on franchisse ce premier tour.

Avez-vous un appel particulier à lancer aux autorités, aux supporteurs, à l’ensemble du peuple burkinabè ?

Tout à fait. Vous savez que le football est difficile. Le football c’est la passion. Donc il faut que les gens soient conséquents, qu’ils soient solidaires autour des Étalons locaux pour cette phase finale au Cameroun. Aux autorités de mettre les moyens à la disposition de la fédération, du ministère pour nous donner une bonne préparation. Au public et aux supporteurs d’être soudés, de supporter leur équipe du début jusqu’à la fin. Et je pense que la clé va venir dans la solidarité.

Tous les 4 groupes du CHAN

Groupe A : Cameroun, Burkina Faso, Mali, Zimbabwé
Groupe B : Libye, RD Congo, Congo, Niger
Poule C: Maroc, Rwanda, Ouganda, Togo
Poule D: Zambie, Guinée, Namibie, Tanzanie


Commentaire

À LA UNE
Retour en haut