Politique › Sécurité

Six gendarmes tués dans une attaque dans le nord du Burkina Faso

Six gendarmes ont été tués lundi 9 septembre à Inata, localité située dans la province du Soum, dans le nord du Burkina Faso, selon des sources sécuritaires. Ce nouveau drame survient au lendemain tout juste d’une double attaque dans deux localités de la province du Sanmatenga (nord), ayant fait vingt-neuf morts et six blessés, des civils, selon le gouvernement.

« Une équipe de la gendarmerie, de retour d’une mission de ravitaillement, est tombée dans une embuscade, perpétrée par des individus armés à l’entrée d’Inata », a indiqué à l’AFP une source sécuritaire. « L’attaque a eu lieu dans la matinée et a entraîné la mort de six éléments », a précisé une autre source sécuritaire, l’attribuant aux « groupes armés terroristes en activité dans la région ».

Depuis début 2015, date des premiers attentats dans le pays, les différentes attaques souvent imputés aux djihadistes, sont de plus en plus fréquentes et meurtrières, en particulier dans le nord et l’est du pays. Elles auraient engendré à ce jours près de 600 morts selon différentes sources.


Commentaire

À LA UNE
Retour en haut