International › APA

Sénégal : le navire FPSO du projet Grand Tortue Ahmeyim met le cap sur le site

L’unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO, sigle anglais) de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) a entamé son expédition vers le champ d’exploitation au large des côtes de la Mauritanie et du Sénégal.L’exploitation du champ gazier Grand Tortue Ahmeyim (GTA) à cheval entre la Mauritanie et le Sénégal se précise. L’unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO, sigle anglais) du site d’exploitation a pris la mer le 20 janvier 2023 depuis Qidong, en Chine. Il va à présent parcourir 12 000 miles nautiques via Singapour jusqu’à sa destination finale, à environ 40 km au large de la frontière maritime des deux pays.

Le bâtiment qui était en construction ces trois dernières années et demie dans l’Empire du milieu a « réussi » une série de tests en mer permettant sa livraison aux acquéreurs, souligne dans un communiqué parvenu ce lundi à APA, British Petroleum (BP), l’entreprise chargée du développement de GTA.

A en croire BP, le FPSO est un élément clé du vaste projet de développement intégré GTA qui comprend également le développement sous-marin de champs de gaz et des installations flottantes de GNL (FLNG) à proximité du littoral.

La première phase du projet devrait produire environ 2,3 millions de tonnes de GNL par an et ses ressources estimées seront suffisantes pour soutenir la production pendant plus de 20 ans, soutient la compagnie britannique de recherche, d’extraction, de raffinage et de vente de pétrole.

« Le déploiement réussi du FPSO de la phase 1 de GTA témoigne de l’excellent partenariat avec nos contractants Cosco Shipping et Technip Energies. En travaillant main dans la main comme une seule et même équipe, nous avons pu créer une culture de résilience tout en nous focalisant sur une prestation en toute sécurité. Nous nous sommes focalisés sans relâche sur la sécurité, la qualité et la prestation », a déclaré le vice-président des projets de BP pour la Mauritanie et le Sénégal, Rahman Rahmanov, cité par la note.

Pour Gordon Birrell, vice-président exécutif de la production et des opérations de BP, cette livraison constitue « une étape fantastique pour cet important projet, qui est un excellent exemple de la stratégie de BP en matière d’hydrocarbures résilients ».

Le FPSO a été construit dans un environnement difficile, marqué par la pandémie de la Covid-19. « Avec le soutien permanent de nos partenaires, la Société Mauritanienne des Hydrocarbures en Mauritanie, Petrosen au Sénégal et Kosmos Energy, notre engagement à soutenir les deux pays dans le développement durable de leurs ressources de classe mondiale reste entier », a assuré M. Birrell.

Le FPSO traitera le gaz naturel – en éliminant le condensat, l’eau et d’autres impuretés – avant de l’acheminer à travers un gazoduc vers les installations FLNG du projet, situées à 10 km des côtes. Doté de huit modules de traitement et de production, il traitera environ 500 millions de pieds cubes standard de gaz par jour.

Selon BP, une grande partie du gaz sera liquéfiée par les installations FLNG. Cela permettra de l’exporter vers les marchés internationaux, tandis qu’une partie servira à répondre à la demande croissante des deux pays hôtes. Le condensat sera périodiquement transféré du FPSO vers des navires citernes pour son exportation vers le marché.

Le FPSO, qui sera amarré à une profondeur d’eau d’environ 120 mètres, accueillera jusqu’à 140 personnes à bord en temps d’opérations régulières et servira de domicile à l’équipe de production du projet. D’une superficie équivalente à deux terrains de football et de 10 étages en hauteur, le bâtiment maritime est constitué de plus de 81 000 tonnes d’acier, de 37 000 m de bobines de tuyaux et de 1,52 million de mètres de câbles. Il a également fait l’objet de plus de 330,000 inspections, rapporte le document.

La phase 1 du projet GTA marque le démarrage d’un projet dont on attend un impact durable et positif pour les générations à venir.

BP et les gouvernements de la Mauritanie et du Sénégal ont établi une collaboration de longue date et de grande envergure qui englobe le projet GTA et d’autres développements énergétiques potentiels.

En octobre 2022, l’entreprise a annoncé la signature d’un contrat d’exploration et de partage de production pour la ressource gazière de BirAllah en Mauritanie. Plus récemment, elle a signé un protocole d’accord avec le gouvernement mauritanien pour mettre en œuvre un programme explorant le potentiel de production à grande échelle d’hydrogène vert dans le pays. En outre, le groupe continue de travailler avec ses partenaires au développement sur un important projet de conversion du gaz en électricité (gas to power) au Sénégal avec le champ gazier Yakaar Teranga (Ouest).


Commentaire

L’Info en continu
  • Burkina Faso
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 03.04.2019

Parc national de la Pendjari

e Parc National de la Pendjari a été classé en forêt domaniale et en réserve partielle de faune de la boucle de la Pendjarile 13 décembre 1954. Il a acquis…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Faso et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut