Société › Société

Secteur des mines: le syndicat des travailleurs des Mines et de l’Energie dénonce l’incapacité de son ministère de tutelle

Le Syndicat national des travailleurs des mines et de l’énergie (SYNATRAME) a déclaré que son ministère de tutelle « ne dispose pas de compétences nécessaires pour encadrer et surveiller les sociétés minières », au cours d’une conférence de presse, ce mardi 30 juillet 2019, à Ouagadougou.

Le Syndicat national des travailleurs des mines et de l’énergie (SYNATRAME), section mines, n’est pas passé par quatre chemins. Il s’est agi de la question des conditions de travail au sein du ministère de tutelle. « Jusqu’à présent, le ministère des Mines et des carrières ne dispose pas de compétences nécessaires pour encadrer et surveiller les sociétés minières », a déclaré le délégué de la section mines du syndicat, Idrissa Ouédraogo.

Et d’ajouter que le personnel spécifique dudit ministère (ingénieurs pleins, ingénieurs des travaux et techniciens supérieurs) est composé essentiellement des agents qui proviennent de l’université de Ouagadougou et qui n’ont jamais bénéficié de formations diplômantes ou spécialisantes pointues.

Selon le SYNATRAME, les agents ne peuvent pas discuter avec « quelqu’un » avec qui ils n’ont pas la même compétence. « Vous êtes obligés de vous soumettre parfois à lui, de prendre ses dires pour argent comptant », a lâché Idrissa Ouédraogo. Pourtant, « si nous n’avons pas la capacité de surveiller les sociétés minières, si nous ne pouvons pas être des interlocuteurs crédibles avec nos partenaires des sociétés minières, nous pouvons être sûr que le réveil sera douloureux, que l’avenir ne sera pas rose pour notre pays », a-t-il ajouté.

par lefaso.net


Commentaire

À LA UNE
Retour en haut