International › APA

Santé et politique occupent la Une des quotidiens burkinabè

Les journaux burkinabè parvenus à APA ce mercredi matin, traitent de l’actualité politique, sans oublier la santé, notamment le coronavirus il y a quelques semaines et qui fait des ravages en Chine.«Suspicion de coronavirus au Burkina : Le “patient” testé négatif», arbore le quotidien national Sidwaya qui relate que la ministre de la Santé, Léonie Claudine Lougué, a annoncé à la presse, hier mardi à Ouagadougou, que les résultats de l’analyse de laboratoire ont été négatifs sur le cas suspect de coronavirus.

A ce sujet, Aujourd’hui au Faso (privé) fait remarquer qu’il s’agit d’une bonne nouvelle et d’un soulagement pour les Burkinabè dont les regards étaient tournés vers l’hôpital de Tengandogo (encore appelé Hôpital Blaise Compaoré), depuis l’internement d’un citoyen chinois suspecté d’être atteint du coronavirus.

C’est à juste titre que L’Observateur Paalga, le plus anciens des quotidiens privés, affiche: «Chinois suspect à +Blaise Compaoré+: Ce n’est donc pas le coronavirus !».

Dans la même lancée, le journal Le quotidien reprend les propos rassurants de la ministre de la Santé qui dit que «le patient (chinois) ne présente aucun signe spécifique de la maladie».

Pendant ce temps, Le Pays, autre quotidien privé, laisse lire à sa Une : «Epidémie de Coronavirus: Le cas du Chinois interné à Tengandogo est négatif».

Le même journal renseigne que le traditionnel point de presse du Chef de file de l’opposition politique (CFOP) s’est tenu, hier mardi au siège de l’institution à Ouagadougou.

«La dégradation de la situation sécuritaire, les élections de novembre 2020, l’enrôlement des électeurs de l’intérieur, le coronavirus et les cérémonies de lancement des travaux par le gouvernement, étaient les points à l’ordre du jour de cette rencontre avec les hommes de médias», relate Le Pays.

Et de souligner que «cette conférence de presse a été animée par Yumanli Lompo, président du Parti national des démocrates  sociaux (PNDS) et Alphonse-Marie Ouédraogo, président de l’Union pour la renaissance démocratique/Mouvement sankariste (URD/MS)».

Parlant de cette sortie du CFOP, Sidwaya mentionne que «l’opposition peaufine une stratégie» pour les élections de 2020, tandis que Aujourd’hui au Faso citant l’un des conférenciers, met en exergue: «CFOP: +Accord politique ne veut pas dire candidat unique+».


Commentaire

À LA UNE
Retour en haut