International › APA

Port d’Abidjan : le 2e terminal à conteneurs, un accélérateur de croissance

Ce nouveau terminal devrait permettre de doubler la capacité annuelle du port d’Abidjan qui en 2021 a assuré 76% de ses échanges commerciaux avec l’extérieur, réalisant un trafic brut de 30 millions de tonnes.D’une superficie de 37,5 hectares, ce nouveau terminal à conteneurs sera capable de traiter plus de 1,5 million de conteneurs EVP par an et d’accueillir des navires de 16 mètres de tirant d’eau, le long de ses 1 100 mètres de quais.

Pour Philippe Labonne, CEO de Bolloré Africa Logistics, ce deuxième terminal « est d’abord une grande fierté parce que c’est le fruit d’un partenariat réussi entre la Côte d’Ivoire, le port d’Abidjan » et le consortium constitué de Bolloré Ports et APM Terminals.

La gestion de ce second terminal a été confiée à Côte d’Ivoire Terminal, entreprise créée par les deux actionnaires, à savoir Bolloré Ports et APM Terminals. Les différentes parties prenantes à ce projet d’envergure se sont réparties les investissements.

Le port autonome d’Abidjan a réalisé le remblaiement des 37,5 hectares (ha) avec un tirant d’eau de 16 m pouvant accueillir les plus gros navires au monde, tandis que le consortium a construit le terre-plein, les superstructures et installé les équipements sur la plateforme portuaire.

D’un coût d’investissement de plus de 262 milliards FCFA, le deuxième terminal à conteneurs comprend 13 portiques de parc, six portiques de quai et 36 tracteurs. La première escale test a eu lieu du 12 au 14 octobre 2022 et la première escale commerciale le 02 novembre 2022.

Un terminal de transbordement 

« Ce terminal va devenir un terminal de transbordement, c’est-à-dire que les navires vont venir du monde entier pour décharger leurs marchandises à Abidjan et les transporter vers d’autres endroits du monde », explique M. Philippe Labonne.

Il se félicite de ce que le reste du monde sera accessible beaucoup plus rapidement. Désormais, étayera-t-il, « pour aller en Chine, on va économiser 15 jours de mer », ce qui permettra au commerçant ou à l’industriel qui vend sa marchandise en Chine de toucher son pécule 15 jours plutôt.

De plus, les navires pouvant accoster étant plus gros, « le prix du transport va aussi diminuer. Donc, c’est un véritable accélérateur de croissance qui a été réalisé par nos collaborateurs ivoiriens avec le support de nos partenaires », a-t-il poursuivi.

« Au-delà de la fierté de cette réalisation, ce que représente pour moi ce terminal, est un formidable espoir pour le futur de la Côte d’Ivoire. Ce terminal, grâce à ses performances, à ses capacités qu’il crée, va permettre d’accélérer la croissance de l’économie ivoirienne », a déclaré M. Labonne.

Le second terminal à conteneurs est basé sur plusieurs innovations technologiques. Il est équipé d’une flotte 100% électrique de portiques de quais, de portiques de parcs et de tracteurs portuaires, sans émission de gaz à effet de serre et de nuisance sonore. En outre, une connexion au réseau wifi couvre entièrement le terminal.

Montée en puissance des activités en 2023

Le projet, depuis la phase des travaux jusqu’à l’inauguration, a généré des milliers d’emplois directs en associant tous les sous-traitants, rapporte Mme Bintou Konaré, directrice des Ressources humaines de Côte d’Ivoire Terminal, dans un entretien à APA.

« Sur l’année 2022, on était à 242 recrutements secs et on totalisera un effectif de 300 collaborateurs d’ici la fin de l’année et en 2023 Côte d’Ivoire Terminal atteindra 450 employés », a fait savoir Mme Bintou Konaré.

L’objectif courant 2023 est l’atteinte de 450 employés. Les profils recherchés devraient officier à la direction des ressources humaines, à la direction financière et surtout les directions opérationnelles qui sont la direction technique et la direction d’exploitation qui représentent plus de 80% des effectifs.

Plus de 17.000 candidatures ont été enregistrées lors des premiers tests. Selon Mme Bintou Konaré, il reste « encore quelques postes à pouvoir, exclusivement dans les directions opérationnelles (grue à quai ou grue à parc), ainsi que les fonctions au sein de la direction technique et au niveau des électriciens.

Ces effectifs seront déployés sur la plateforme portuaire qui accueille désormais des navires de 15.000 conteneurs contre 3.500 auparavant. Ce nouveau terminal permettra aux opérateurs économiques de bénéficier de meilleures conditions d’accès au marché mondial.

Ce nouveau terminal à conteneurs est une infrastructure qui, par ailleurs, vient renforcer l’offre de services logistiques du port autonome d’Abidjan. Il est respectueux de l’environnement par la réduction de l’empreinte de ses activités, un gage de performance énergétique.


Commentaire

L’Info en continu
  • Burkina Faso
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 03.04.2019

Parc national de la Pendjari

e Parc National de la Pendjari a été classé en forêt domaniale et en réserve partielle de faune de la boucle de la Pendjarile 13 décembre 1954. Il a acquis…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Faso et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut