International › AIB

Plus de 300% de hausse de demandes d’emploi satisfaites dans le centre.

Le nombre de demandes d’emploi satisfaites dans la région du Centre, a connu une hausse de 307,69%, en un an, contre 28,38% pour les offres d’emploi et 48,46% pour les demandes d’emplois, a appris l’AIB mercredi.

Le nombre de demandes d’emploi satisfaites est passé de 39 au dernier trimestre 2018 à 159 au dernier trimestre de 2019, soit une hausse de 307,69%.

Au cours de la même période, le nombre de demandes d’emploi est passé de 1950 à 2895, soit une croissance de 48,46%.

De 511 à 656, le nombre d’offres d’emploi a connu une progression de 28, 38%, dans le même intervalle.

Ces statistiques tirées de la note de conjecture économique de la région du Centre au troisième trimestre 2019, ont été validées le mercredi 20 novembre 2019 à Ouagadougou, lors d’un atelier organisé par la Direction régionale de l’économie et de la planification du Centre.

Selon le présentateur du rapport Emmanuel T. Kinda, au troisième trimestre de 2019, le nombre d’offres d’emploi, de demandes d’emploi et celui de demandes d’emploi satisfaites sont en hausse respectifs de 52,20%, de 74,92% et de 396,88% par rapport au deuxième trimestre.

La hausse d’offres d’emploi est notamment due au recrutement d’un contingent spécial de 500 militaires et de 160 agents commerciaux, a-t-il expliqué.

Les entreprises créées ont augmenté de 1992 à 3593 (+80,37%), entre 2018 et 2019. Dans la même fourchette, le nombre de travailleurs nouvellement immatriculés à la Caisse nationale de sécurité sociale a baissé de 11 115 à 6 904 (-37, 89%).

La note de conjecture s’est aussi intéressée aux variations des prix des céréales, des produits de rente et maraichers.

Entre le premier et le troisième trimestre de 2019, le prix du kg de certaines céréales a connu une baisse à l’image du maïs blanc (-5,2%), du sorgho blanc (-0,6%) et du riz local (-0,9).

Sur la même période, le kg du mil local a augmenté de 11,5% contre 2,2% pour le sorgho rouge.

Entre le 3e trimestre de 2018 et le 3e trimestre 2019, le kg du prix de l’arachide coque est passé de 410,4 à 327 FCFA (-22,9%), celui du niébé de 325 à 250,7FCFA (-20,3%) et celui du sésame de 550,2 à 513 FCFA (-6,8).

Dans le même intervalle, le kg d’oignon est passé de 563,3 à 377,3FCFA (-33), celui de tomate de 590 à 389 FCFA (-34,1%), celui de chou de 156,7 à 237,7FCFA (+51,7%).

La situation fiscale de la région du Centre a aussi été analysée durant l’atelier.

Les recettes totales ont chuté de 46,47%, passant de 8 milliards 359 millions à 4 milliards 474 millions de FCFA entre 2018 et 2019.

Les dépenses totales ont haussé de 47,18%, passant de 4 milliards 684 millions de FCFA à 6 milliards 894 millions de FCFA.

Au niveau de l’urbanisme, le nombre de demandes d’autorisation de construire est passé de 212 au 2e trimestre à 288 au 3e trimestre.

Durant la même période, le nombre de permis de construire délivrés est passé de 223 à 232.

D’après Emmanuel T. Kinda, ces situations pourraient s’expliquer par les actions de sensibilisation et de contrôles des chantiers.

Au niveau des transports, en glissement annuel, les immatriculations sont en hausse, soient 31,1% pour les 2 roues, 75,4% pour les trois roues et 11,9% pour les voitures particulières.

Selon M. Kinda, cette hausse pourrait s’expliquer par les meilleures conditions de l’activité économique et de la situation sécuritaire au Centre.

Le conseiller technique du gouverneur de la région du Centre, Yala Dahourou, a félicité les structures qui ont envoyé leurs données à temps et invité les autres à plus de célérité.

Il s’est engagé au nom du gouvernorat, à envoyer des lettres d’interpellation aux responsables afin que les tableaux soient mieux renseignés.

 

 

 


Commentaire

À LA UNE
Retour en haut