International › APA

Niger : léger remaniement ministériel, Hassoumi Massaoudou réintègré

L’ancien ministre des Finances, Hassoumi Massaoudou, éjecté du gouvernement le 31 janvier 2019, a été nommé ministre d’État à la Présidence de la République à la faveur d’un remaniement ministériel auquel a procédé le Chef de l’État, Issoufou Mahamadou, vendredi soir.Comme lors de son limogeage, c’est par un communiqué tardif, lu par le Secrétaire général du gouvernement que cette annonce de « réintégration » a été faite.

Hassoumi Massaoudou, qui a été de tous les gouvernements du président Issoufou, est souvent décrit comme l’idéologue du régime, mais surtout comme une forte tête, réputé pour son franc-parler.

Il est notamment l’initiateur de la Loi des Finances 2018 tant décriée par la société civile nigérienne qui a maintes fois manifesté contre certaines mesures impopulaires qu’elle contient.

En son temps, le limogeage de Hassoumi Massaoudou du gouvernement était considéré comme la sanction à lui appliquée pour avoir manifesté son désir de se porter candidat à la présidentielle de 2021 sans l’aval du parti.

Ainsi, au terme de ce réaménagement, Hassoumi Massaoudou réintègre le gouvernement en tant que ministre d’État à la Présidence de la République, tandis que le ministre du Pétrole, Foumakoye Gado est élevé au rang de ministre d’État.

Toujours au terme de ce communiqué, Issoufou Katambé hérite du ministère de la Défense de Kalla Moutari et lui cède celui de l’Hydraulique qu’il occupait.

Hassoumi Massaoudou, il faut le préciser, est l’un des plus proches et fidèles collaborateurs du Président Issoufou et de surcroît, le secrétaire général du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS, au pouvoir). Après son éviction du gouvernement, le directoire du PNDS a choisi Bazoum Mohamed, actuel ministre de l’Intérieur et président du parti comme candidat à la présidentielle 2021.


Commentaire

À LA UNE
Retour en haut