› Culture

Le SYNATIC accuse le gouvernement de « trainer les pieds » pour les négociations

Communiqué du Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNDICAT) accusant le gouvernement de « trainer les pieds pour ouvrir les négociations en vue d’un dénouement de la crise » dans les médias publics.

La lutte pour l’amélioration des conditions de vie et de travail dans les médias publics se poursuit. La sortie de crise amorcée par les travailleurs se fait toujours attendre après la transmission au gouvernement des amendements et observations du Syndicat Autonome des Travailleurs de l’Information et de la Culture (SYNATIC) sur les projets de décrets portant statuts dérogatoires aux médias publics. Le SYNATIC qui avait 15 jours (à partir de la réception des documents le 7 octobre 2019) pour faire parvenir ses amendements, s’est exécuté en une semaine pour prouver sa disponibilité au dialogue. Depuis, c’est le gouvernement qui traîne les pieds pour ouvrir les négociations en vue d’un dénouement de la crise.

C’est le lieu de rappeler à certains DG des médias publics que le gouvernement reste le seul interlocuteur des travailleurs à ce stade de la crise. Par conséquent, leurs menaces et pressions diverses ne feront qu’envenimer la situation.

Le Bureau National appelle les travailleurs à rester mobilisés et à ne pas céder aux manœuvres et provocations diverses des fossoyeurs de leur noble combat. Dès qu’il y’aura un signal du côté du gouvernement, les travailleurs aviseront pour la conduite à tenir.

Mobilisation et Lutte pour la poursuite du combat pour l’amélioration des conditions de vie et de travail à la RTB et aux Editions Sidwaya !

Ouagadougou, le 27 octobre 2019

Le Bureau National


Commentaire

À LA UNE
Retour en haut