International › APA

Le Sénégal célèbre le Magal et attend son nouveau Premier ministre

Les quotidiens sénégalais, reçus vendredi à APA, reviennent sur les temps forts du Magal de Touba commémoré la veille et évoquent la nomination imminente d’un chef de gouvernement au moment où l’ex-Premier ministre Aminata Touré prend ses distances avec la mouvance présidentielle.« Pôle d’attraction » selon Le Soleil, la cité religieuse de Touba (Centre) a célébré hier jeudi la 128e édition du Magal, événement annuel commémorant le départ en exil au Gabon de Cheikh Ahmadou Bamba, guide de la communauté mouride, l’une des plus importantes confréries soufies du Sénégal.

EnQuête a relevé « ferveur et galères » dans la célébration de cette année. L’AS a été marqué de son côté par « la chaleur du Magal », L’Observateur par la « réjouissance à tout-va » et Vox Populi par « l’affluence record » et un « bilan macabre » de « 21 morts sur les routes » menant à la ville sainte.

Les journaux notent aussi que « l’événement (a été) perturbé par les inondations et le manque d’eau », faisant que « ce Magal a été un long chemin de croix ». Toutefois, « la pluie et les difficultés n’ont pas entamé le moral et la détermination des fidèles », signale L’Observateur. Poursuivant, ce journal estime que le khalife général Serigne Mountakha Mbacké « matérialise le dernier vœu de Cheikhoul Khadim (Cheikh Ahmadou Bamba) sur terre ».

Plusieurs délégations et personnalités étrangères ont pris part au Magal 2022 à l’image de l’imam malien Mahmoud Dicko. « J’aime Serigne Touba (Cheikh Ahmadou Bamba) du fond de mon cœur », a affirmé dans L’AS le religieux ayant mené la contestation de la rue dans son pays jusqu’au renversement du régime du président Ibrahim Boubacar Keïta en août 2020.

En politique, Le Quotidien annonce que « Macky lève le suspense demain » avec la probable nomination d’un nouveau Premier ministre. Le gouvernement sera formé « dans la foulée » parce que le chef de l’Etat se rend « dimanche à New York », aux Etats-Unis, assure ce journal.

L’Observateur fait le « diagnostic d’une relation d’histoires » entre le président Macky Sall et son ex-Premier ministre Aminata Touré. Tête de liste de la coalition présidentielle aux dernières élections législatives, celle-ci a boudé l’élection du nouveau président de l’Assemblée nationale choisi par son camp à son détriment, récoltant du coup des « tirs groupés » de ses camarades. Ainsi, Sud Quotidien se demande si celle qu’on surnomme Mimi ne risque pas « l’impeachement », une procédure qui vise à la destituer de son poste de député après avoir refusé de voter pour Amadou Mame Diop, le candidat du pouvoir élu au perchoir.

Pour WalfQuotidien, l’ancienne ministre de la Justice « accélère la cadence » en portant le « combat contre (un éventuel) troisième mandat » du président Macky Sall. Cependant, l’analyste politique Abdou Khadre Sanokho estime qu’elle « est allée trop vite en besogne ».

Face à cette situation, Vox Populi indique que « Macky engage ses troupes au combat contre l’opposition ». Le chef de l’Etat préside en effet ce vendredi une réunion des leaders de sa coalition pour voir la conduite à tenir « sur la violence à l’Assemblée nationale » suite à l’installation houleuse cette semaine de la quatorzième législature, précise Bés Bi.


Commentaire

L’Info en continu
  • Burkina Faso
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 03.04.2019

Parc national de la Pendjari

e Parc National de la Pendjari a été classé en forêt domaniale et en réserve partielle de faune de la boucle de la Pendjarile 13 décembre 1954. Il a acquis…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Faso et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut