International › APA

L’actualité économique domine la Une des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce jeudi s’intéressent à nombre de sujets notamment programme Awrach dont l’objectif est de créer 250.000 emplois directs, l’économie nationale, les enjeux de l’investissement au Maroc.+Aujourd’hui le Maroc+ rapporte que le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a lancé mercredi le programme Awrach dont l’objectif est de créer 250.000 emplois directs dans des chantiers temporaires, au cours des années 2022 et 2023.

Ce programme se décline en deux volets. Le premier regroupe les chantiers globaux temporaires activés progressivement au cours de l’année 2022, avec la fin d’année comme perspective pour atteindre les objectifs fixés. A ce titre, il est question de répondre aux besoins des citoyens en matière d’infrastructures et de mettre en oeuvre des travaux et activités à caractère temporaire qui s’inscrivent dans le cadre de l’utilité publique et le développement durable. Ce volet s’adresse à environ 80% du nombre total des bénéficiaires du programme.

Le second volet s’articule autour des ateliers d’appui à l’intégration durable au niveau national et est destiné aux 20% bénéficiaires restant. L’objectif est de renforcer les services qui connaissent un certain déficit au niveau de certaines régions, notamment l’alphabétisation, l’enseignement primaire ou encore la prise en charge des personnes âgées.

Pour le lancement du programme Awrach en 2022, le gouvernement a mobilisé une enveloppe de 2,25 milliards DH (1 euro = 10,54 DH).

+L’Economiste+, qui s’attarde sur l’économie nationale, écrit que le Maroc est déjà engagé dans un processus de réformes et un sprint où il devra diversifier ses sources de croissance, créer de la richesse et mieux la répartir.

Certes il compte des avantages comparatifs importants notamment en matière d’infrastructures, de stabilité macroéconomique et d’un solide système financier, mais le revers de la médaille, ce sont encore les lacunes sur le capital humain, l’accès aux technologies ou le fonctionnement du marché du travail, déplore le quotidien.

Cette année s’annonce cruciale et mérite une mobilisation générale tant elle engage des efforts supplémentaires sur tous les fronts, estime-t-il, soulignant qu »ouvrir et soigner l’économie et tous ses satellites, c’est augmenter l’égalité des chances et donc forcément c’est de la compétitivité et de l’innovation ». +L’Opinion+, qui revient sur les enjeux de l’investissement au Maroc, souligne qu’en l’espace de deux décennies, le Royaume a franchi des pas de géant dans l’amélioration de l’environnement des affaires et particulièrement en termes d’investissements consentis, notant que le taux d’investissement au Maroc équivaut à 30% du PIB, alors que la moyenne mondiale s’établit à 20%.

Toutefois, la stratégie adoptée par le Royaume devrait faire passer la part du privé à deux tiers de l’investissement total en 2035 et adopter une répartition territoriale juste de ces investissements de manière à assurer une équité territoriale, relève l’éditorialiste.

Autre objectif de taille : arrimer les futurs bassins industriels aux nouveaux secteurs à forte valeur ajoutée, à l’image du renouvelable et des technologies de l’information, ajoute-t-il.

Pour concrétiser les objectifs, il souligne la nécessité de faire une rupture avec le mode de fonctionnement en silo, en mettant en place de réelles synergies entre les opérateurs économiques, les universités et les centres de formation professionnelle.


Commentaire

L’Info en continu
  • Burkina Faso
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 03.04.2019

Parc national de la Pendjari

e Parc National de la Pendjari a été classé en forêt domaniale et en réserve partielle de faune de la boucle de la Pendjarile 13 décembre 1954. Il a acquis…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Faso et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut