Politique › Institutionnel

La position du gouvernement sur l’auto-saisine du conseil constitutionnel

Le ministre de la communication a répondu à plusieurs préoccupations concernant l’actualité au Burkina, sur le plateau de la télévision nationale. Remis Fulgance Dandjinou a donné entre autres, la position du gouvernement sur l’auto-saisine du Conseil constitutionnel sur la loi portant modification du code pénal.

Fulgance Dandjinou explique donc : « Si demain le conseil dit que c’est bon, nous allons l’appliquer. S’il dit que ce n’est pas bon, nous allons la retirer ». Pour rappel, le conseil constitutionnel s’est auto-saisi le 3 juillet dernier, pour juger de la conformité du projet de modification du code pénal. Une modification très mal accueillie par les syndicats et bon nombre de citoyens. Certains avancent qu’elle ne convient pas avec la constitution nationale. Mais le point le plus dérangeant est sans nul doute les dispositions prises en vue de réprimander certaines publications qui touchent des aspects liés au terrorisme et à la défense. Le gouvernement entend donc s’en remettre à la conclusion de l’auto-saisine du conseil constitutionnel.

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut