Politique › Sécurité

La police a mis la main sur l’activiste Naïm Touré

Naïm Touré , l’activiste et lanceur d’alerte, est entre les mains de la police nationale, a affirmé mercredi, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou.

Selon la Direction de la communication et de la presse ministérielle (DCPM),  le sujet a été évoqué par le ministre Dandjinou à la sortie du conseil des ministres de ce mercredi.

«A la question posée, relative à l’arrestation de Monsieur Naïm Touré, le Porte-parole du gouvernement a indiqué qu’il est effectivement entre les mains de la police», lit-on dans le compte-rendu de la réunion gouvernementale relaté par la DCPM du ministère en charge de la Communication.

Le même texte repris par Lefaso.net précise que M. Dandjinou a fait observer qu’ »il s’agit désormais d’un dossier judiciaire ». Plusieurs médias ont annoncé mercredi matin, l’arrestation de l’activiste burkinabè Naïm Touré qui aurait été enlevé, hier mardi 12  novembre 2019 soir, en plein centre-ville de Ouagadougou par des individus non identifiés.

Naïm Touré, considéré comme l’un des activistes et lanceurs d’alertes le plus renseigné au Burkina Faso, avait connu des ennuis judiciaires en juin 2018. Il avait été, à l’époque, arrêté par la gendarmerie, jugé puis condamné à deux mois d’emprisonnement ferme pour «incitation et troubles à l’ordre public».


Commentaire

À LA UNE
Retour en haut