› Société

La gendarmerie de Pô démantèle un réseau de malfrats

gendarmerie de Pô malfrats

La brigade territoriale de Gendarmerie de Pô, dans la Province du Nahouri, a démantelé un réseau de malfrats spécialisés dans les vols à mains armées des engins à deux roues dans la ville de Ouagadougou et Pô, qu’elle a présenté, jeudi, à la presse.

Selon le commandant de la Brigade territoriale de Gendarmerie de Pô l’Adjudant Mohamed Koné, l’opération a été menée suite à une information  de ce qu’un individu en provenance de Ouagadougou aurait été interpellé par deux jeunes de la ville de Pô en possession d’une motocyclette d’origine douteuse.

Cet individu, a expliqué M. Koné, a été conduit et gardé dans un secteur de la ville de Pô puis relaxé suite à un règlement à l’amiable avec le propriétaire légitime de l’engin.

Cette information, a-t-il poursuivi,  a conduit à une enquête   afin de  mettre la main sur ces délinquants  dont le mode opératoire était des assassinats, des vols à mains armées et  des cambriolages de magasins.

De l’enquête, il ressort que   le butin  de ces malfrats, notamment des motocyclettes  de luxe,  tricycles  et autres produits issus  des crimes et délits  sont conduits dans la ville de Pô et reçus par des grands receleurs qui se chargent de les conduire  en territoire ghanéen.

Toujours selon  le commandant, les engins qui n’ont pu être conduits hors du pays, sont vendu dans la   province du Nahouri et des localités environnantes  tout en prenant le soin d’opérer des modifications immédiatement sur lesdits engins. Ainsi, les numéros de série sont truqués et les couleurs refaites.

Les receleurs arrivent également à obtenir de cartes grises en bonne et due forme. Ainsi 23 personnes ont été interpellées avec 26 engins à deux roues, trois tricycles.

Des roues de vélomoteurs, des pneus de véhicules remorques et un véhicule servant de moyen de transport  ont été également saisis.

De l’avis du commandant de la brigade de gendarmerie de Pô, parmi les 23 personnes interpellées dix seront présentées au procureur du Faso, près le Tribunal de grande instance de Manga pour toutes fins utiles.

Cependant, a-t-il poursuivi, certains malfrats ont réussi à sortir entre les mailles des filets.

C’est pourquoi,  le commandant demande la collaboration des populations afin de dénoncer tout cas malveillant ou suspect en appelant les numéros verts le 16 et 80 00 11 45 pour la gendarmerie, le 17 pour la police Nationale et 1010 pour le Centre nationale de veille et d’alerte.

De son côté, le commandant de la compagnie de gendarmerie  de Pô le lieutenant Boukary Drabo, a invité les populations  surtout la gent féminine à  éviter  de payer des motos de luxe  et à effectuer des   déplacements utiles surtout tard  dans la  nuit.

Il a également salué la franche collaboration de la population avec les Forces de défense et de sécurité (FDS).

La présentation des présumés délinquants a été  une occasion  pour certaines victimes, tous de Ouagadougou,  de retrouver  leur engin volé. C’est le cas de Compaoré Brigitte qui a retrouvé sa moto 135, Ouédraogo Jacques, un tricycle et Sakandé Soumaila, une motocycle.


Commentaire

L’Info en continu
  • Burkina Faso
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 03.04.2019

Parc national de la Pendjari

e Parc National de la Pendjari a été classé en forêt domaniale et en réserve partielle de faune de la boucle de la Pendjarile 13 décembre 1954. Il a acquis…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Faso et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut