International › APA

La BCEAO plaide pour une éducation financière basée sur les NTIC

Les actions d’éducation financière dans les pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) devraient capitaliser sur l’essor des nouvelles technologies, a affirmé, mardi à Dakar, Norbert TOE, vice-gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).Il présidait un forum de haut niveau sur la promotion de la culture financière pour une protection accrue des consommateurs, entant dans le cadre de la deuxième semaine de l’inclusion financière dans l’l’UEMOA organisée par la BCEAO.
 
L’éducation financière est le processus qui consiste à informer, sensibiliser et former les populations sur les concepts financiers dans le but d’améliorer leurs connaissances en vue de faire un choix avisé en matière financière à chaque étape de leur vie.
 
Selon le vice-gouverneur de la BCEAO, grâce à la couverture des réseaux mobiles et à la pénétration d’Internet, les nouvelles technologies favorisent l’inclusion financière des populations et permettent l’insertion des couches vulnérables dans le tissu économique et social de l’UEMOA. 

« De ce fait, elles constituent un puissant levier de promotion de l’éducation financière », avance-t-il. A ses yeux, les outils digitaux (plateformes, applications mobiles, vidéos pédagogiques en ligne et simulateurs de prix, etc.) permettent de sensibiliser des populations de plus en plus connectées, sur les notions de base de l’éducation financière, même dans les zones les plus reculées. 

 


Commentaire

À LA UNE
Retour en haut