International › AFP

« Janja », le nouvel amour de l’ex-président brésilien Lula

Rosangela da Silva était aux côtés de l’ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva à sa sortie de prison vendredi, posant tendrement La tête sur son épaule quand il a été acclamé par des milliers de militants.

Lula, un veuf de 74 ans, a à plusieurs reprises évoqué ces derniers mois, de sa cellule de Curitiba (sud), sa relation amoureuse avec celle que l’on surnomme « Janja », disant souhaiter l’épouser très rapidement après sa libération.

Quand il a cité son nom pour la remercier dans son discours devant la foule, l’ancien chef de l’Etat (2003-2010) a été interrompu par les cris d' »un bisou, un bisou ! ». Lula s’est exécuté avec pudeur.

Rosangela da Silva, une souriante brune portant des lunettes et qui aurait 52 ans selon la revue Istoé, a fait partie des nombreux visiteurs qui sont allés voir Lula au siège de la police fédérale de la capitale de l’Etat du Parana, où il était détenu depuis avril 2018.

Cette sociologue de formation vit à Curitiba et est originaire de Sao Paulo. Elle aurait rencontré Lula en 1993, pendant ses « caravanes de la citoyenneté » sillonnant le pays.

« La romance aurait commencé en décembre 2017 » seulement, croit savoir Istoé, au cours d’un match de football avec le compositeur et chanteur Chico Buarque. Elle aurait été entretenue discrètement, jusqu’à ce qu’un visiteur de Lula ne l’évente, il y a quelques mois.

A en croire les mots-clé que « Janja » utilise dans ses tweets, la passion est brûlante et réciproque : #onossoamorvencera (notre amour vaincra toujours), #oamornosaproxima (l’amour nous rapproche) et #teamoprasempre (je t’aimerai toujours).

Sur son compte Twitter @JanjaLula, sur lequel elle est très active, la jeune femme a envoyé un grand nombre de messages d’amour et tendres à Lula. Tel celui célébrant son anniversaire, le 27 octobre dernier : « Aujourd’hui, je veux simplement te serrer dans mes bras et te couvrir de caresses sans fin ! Bon anniversaire, mon amour, Je t’aime pour toujours ».

D’après la revue Epoca, Lula se serait plaint de ne pas avoir eu droit à des visites intimes, mais Janja a été autorisée à aller le voir un soir par semaine, pendant une heure.

En dehors des messages sur Twitter dans lesquels elle exprime son impatience avant les visites qu’elle va rendre à Lula, on voit aussi « Janja » militer activement auprès de cadres dirigeants du Parti des Travailleurs (PT) fondé par le chef historique de la gauche dans les années 80.

La Brésilienne est membre et militante de longue date du PT et jouerait un rôle croissant au sein du grand parti de gauche, selon la revue Istoé.

En février 2017, Lula avait subi une douloureuse épreuve intime avec la mort de son épouse, Marisa Leticia Rocco, qui avait été son soutien indéfectible pendant 40 ans de lutte syndicale et politique.

Quand l’année suivante est venue une autre épreuve, celle de la prison, Lula a été soucieux de maintenir sa forme, à la fois mentale et physique. Il a fait chaque jour quelque 9 km sur un tapis de marche, selon son dernier visiteur français, le député de gauche et chef de file de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon.


Commentaire

À LA UNE
Retour en haut