InternationalCulture › Autres

Burkina Faso : la 8e édition du Festival international de la liberté d’expression et de presse se tiendra du 25 au 28 septembre

La 8e édition du Festival international de la liberté d’expression et de presse (FILEP) se tiendra du 25 au 28 septembre 2019 à Ouagadougou sous le thème « Des plumes, des micros et des caméras pour une Afrique libre et unie », selon les organisateurs.

Selon les organisateurs, dont fait partie le Centre national de presse Norbert Zongo (CNP-NZ), ce festival regroupera, dans la capitale burkinabè, environ 200 festivaliers dont plus d’une centaine d’Africains.

Le prix Norbert-Zongo du journalisme d’investigation et le prix en photographie et caricature seront décernés lors du festival, qui comprendra la projection de films sur le journalisme d’investigation.

Le comité d’organisation prévoit également outre la présence de personnalités importantes du Burkina et de l’Afrique, des conférences animées par d’éminents journalistes et éditeurs, et un recueillement sur la tombe de Norbert Zongo.

Ce festival rend en effet hommage à Norbert Zongo, journaliste burkinabè qui enquêtait sur le meurtre d’un chauffeur de François Compaoré (le frère cadet de l’ancien président Blaise Compaoré) et a été retrouvé mort calciné le 13 décembre 1998, avec trois de ses compagnons.

Le 29 octobre 2017, François Compaoré a été arrêté en France à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, après l’émission d’un mandat d’arrêt international émis par la justice burkinabè via Interpol.

En juin 2019, la Cour de cassation française a validé l’extradition de François Compaoré vers le Burkina Faso, où il est mis en cause dans l’assassinat de M. Zongo. Mais pour que son extradition ait lieu, il faut encore un décret du gouvernement français, même si la décision de justice a été qualifiée de « victoire d’étape » par les observateurs.


Commentaire

À LA UNE
Retour en haut