International › APA

Ghana: lancement d’un projet de barrage historique par le président Addo

Le président ghanéen Nana Addo Dankwa Akufo Addo a procédé au cours du week-end au lancement des travaux d’un barrage polyvalent pour un coût d’un milliard de dollars, positivement accueilli par les agriculteurs de la région Est du Ghana qui espèrent un changement radical de leur activité.Ce projet, qui dormait dans les tiroirs depuis les années 1960, devrait permettre à terme de résoudre les problèmes auxquels les paysans du district de Talensi sont confrontés, à savoir l’irrigation, la production d’énergie hydroélectrique et le contrôle des inondations causées par le barrage de Bagre au Burkina Faso.

Les travaux sont exécutés par la société China Sinhydro pour une durée de quatre ans et deux mois.

S’exprimant lors de la cérémonie, le président Nana Addo a déclaré que le projet s’inscrivait dans le cadre de la matérialisation de la promesse faite aux habitants de la région par le Nouveau parti patriotique (NPP, au pouvoir) au cours de la campagne électorale de 2016. Elle visait la réduction de manière urgente des inondations persistantes dans la région et qui entraînent souvent les destructions de propriétés et des pertes en vies humaines.

Les agriculteurs ne pouvaient cacher leur joie, surtout les nombreux jeunes venus pour la circonstance. Le projet devrait permettre la création d’emplois grâce à la disponibilité de l’eau pour l’agriculture tout au long de l’année et d’autres activités susceptibles de favoriser l’emploi.

Naa Bohagu Abdulai Mahami Sheriga, suzerain de la zone traditionnelle de Mamprugu, a indiqué que le projet allait augmenter la production de riz et contribuer à la relance de l’usine de tomates de Pwalugu, qui a disparu aujourd’hui disparue.

La région de l’Extrême Est est la plus pauvre du Ghana, mais le gouvernement actuel affirme qu’il fait tout son possible pour réduire la pauvreté, grâce à sa politique « un village, un barrage ».


Commentaire

À LA UNE
Retour en haut