› Société

Faso : une soixantaine de prisonniers libérés de la prison civile de Nouna

journaldufaso.com
Une prison. Droits réservés.

Ces prisonniers ont été libérés au cours d’une attaque perpétrée par des hommes armés non identifiés, dans la nuit de samedi à dimanche.

 

Une attaque a été perpétrée par des hommes armés non identifiés, dans la nuit de samedi à dimanche, contre la prison civile de Nouna, dans la province de la Kossi, région de la Boucle du Mouhoun (nord-ouest). Cette attaque a fait un mort, une soixantaine de prisonniers évadés, ainsi que de nombreux dégâts matériels, ont annoncé dimanche, les médias locaux burkinabè.

Selon l’agence d’information du Burkina (AIB, officielle) un véhicule de service, deux motos du personnel de même qu’une somme d’argent ont été emportés par les assaillants.

La même source indique que le véhicule personnel du directeur de la maison d’arrêt et de correction de Nouna et trois engins du personnel ont étés également incendiés.

Selon le media local « Timbanews.net » basé dans la ville de Nouna, les tirs ont commencé vers minuit et ont continué jusqu’à 4 heures.

Les forces de défense et de sécurité appuyées par les chasseurs traditionnels « dozo » ont riposté à l’attaque, selon l’AIB.

« C’est au cours de la riposte qu’un membre de la confrérie dozo a reçu une balle. Transporté au Centre hospitalier régional (CHR) de Dédougou, il a, malheureusement, rendu l’âme des suites de ses blessures ce dimanche matin », indique l’AIB.

Les hommes armés non identifiés se sont, également, rendus au dépôt pharmaceutique du Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Nouna, avant de quitter la ville.

C’est à partir de 7 heures, dimanche matin, que la vie a essayé de reprendre progressivement à Nouna, après cette nuit de grande frayeur, selon des témoins cités par l’AIB.

Les autorités burkinabè n’ont pas encore communiqué sur cette attaque dimanche jusqu’à 15H00 GMT, alors qu’elle fait la Une de tous les médias locaux. Aucune partie n’a revendiqué l’attaque.

Depuis 2015, plusieurs localités du Burkina Faso sont en proie aux attaques terroristes ayant fait plus de 2000 morts civils et militaires et plus de 1,8 million de déplacés internes, selon les autorités.

Onze personnes dont neuf volontaires pour la défense de la patrie (VDP, les supplétifs de l’armée burkinabè) ont été tuées dans une embuscade tendue samedi, par des hommes armés non identifiés contre un convoi de vivres sur l’axe Gorgadji-Dori dans la province du Seno, dans le Sahel burkinabè.


Commentaire

L’Info en continu
  • Burkina Faso
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 03.04.2019

Parc national de la Pendjari

e Parc National de la Pendjari a été classé en forêt domaniale et en réserve partielle de faune de la boucle de la Pendjarile 13 décembre 1954. Il a acquis…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Faso et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut