International › APA

Deux entrepreneurs marocains scellent un accord sur l’achat de 20 avions pour 640 millions de dollars

Deux hommes d’affaires marocains ont signé ce lundi une lettre d’intention pour l’achat de 20 avions Dash 8-400 à la société canadienne « De Havilland Aircraft Co. Ltd. », pour une valeur de 640 millions de dollars.Cet accord, conclu en marge du Salon Dubai Air Show 2019, a été signé par Moulay Omar Alaoui et Anas Bennani, deux Marocains, installés à Dubaï depuis 10 ans, et qui dirigent la société « Palma Holdings Ltd », spécialisée dans l’affrètement d’avions et qui a passé des contrats avec plusieurs compagnies aériennes internationales.

De Havilland Canada et Palma sont en train de finaliser le contrat en vertu duquel la société Palma Holding sera « la première société de crédit-bail au monde à commander un Dash 8-400 avec un design à deux classes », a annoncé le président de la société, Moulay Omar Alaoui.

D’une valeur de 640 millions de dollars, ce contrat permettra à la société Palma de figurer parmi les plus gros affréteurs d’avions en Afrique et au Moyen-Orient.

Selon certaines sources, Palma aurait conclu un accord de coopération et de partenariat avec l’Agence canadienne de promotion des exportations, une agence relevant du gouvernement fédéral canadien, en vue de financer l’achat d’avions et de promouvoir l’exportation d’avions de type Dash 8-400 fabriqués au Canada.

L’accord est significatif pour Palma et pour le cheminement de carrière des entrepreneurs marocains Moulay Omar Alaoui et Anas Bennani, qui disposent d’une grande expérience en matière affrètement d’avions commerciaux et ont obtenu plusieurs contrats de location pour de nouveaux avions Airbus et Dash 8-400.

Les contrats conclus par les Marocains vivant à Dubaï comprenaient des compagnies aériennes internationales telles que Saudi Arabian Airlines et Kuwait Airways via un fonds d’investissement (ALIF), fonds spécialisé dans le crédit-bail d’aéronefs, d’un montant de 5 milliards de dollars.

Palma, qui a structuré et financé ses contrats conformément à la réglementation de la finance islamique, a passé des contrats avec les compagnies aériennes Ethiopian airlines, Rwandan, Falcon, Emirates et Kazak Airlines.

« Nous avions déjà loué de nouveaux appareils à Ethiopian Airlines, Rwandan Airlines et Falcon Aircraft Services, et nous pensons que cet avion polyvalent offre de nombreuses possibilités », a déclaré M. Alaoui.

Pour sa part, Anas Bennani, membre délégué de la compagnie Palma, a estimé que l’engagement de la compagnie canadienne « est un soutien fort et atout précieux pour l’avion », ajoutant que l’avion Dash 8-400 se caractérise par sa « flexibilité opérationnelle supérieure, le confort des passagers et son empreinte environnementale ». «Ils vont simplement inclure les équipes de vente et de support technique de De Havilland Canada dans le développement de ce modèle polyvalent.»

Il s’est dit confiant que l’expérience de a compagnie canadienne dans le domaine de l’industrie aéronautique « contribuera dans nul doute à la promotion r de ce modèle d’avion, alors que nous sommes impatients de développer nos relations avec les nouveaux clients des compagnies aériennes ».

« Ce protocole d’entente représente une position de départ pour De Havilland Canada, qui s’appuie sur les succès précédents en matière de placement d’aéronefs dans des compagnies aériennes avec le soutien de Export Developement Canada », a déclaré, pour sa part, Todd Young, chef d’exploitation de la société De Havilland Canada.

«Nous prévoyons d’exploiter diverses opportunités grâce à cette entente formalisée de la part de l’agence canadienne d’exportation et de crédit, en collaboration avec Palma Holding, en tant que locateur expérimenté du Dash 8-400 au Moyen-Orient, en Europe et en Afrique », a-t-il ajouté.

En ce qui concerne les caractéristiques techniques de l’avion, M. Young a fait savoir que sa capacité en passagers est la plus grande parmi les avions à turbopropulseurs et qu’elle est très polyvalente, comme en témoigne le large éventail de tâches exécutées avec succès par l’appareil.

Selon lui, cet avion pourrait être utilisé pour « des opérations simplifiées telles que la lutte contre les incendies et le transport de fret avec 50 avions, des services à deux classes et des opérations à bas coût pour 90 passagers ». Toutes ces applications peuvent être déployées dans divers environnements d’exploitation au Moyen-Orient et en Afrique.


Commentaire

À LA UNE
Retour en haut