Politique › Sécurité

Des manifestations samedi à Ouagadougou pour dénoncer la gestion du terrorisme par le pouvoir (syndicats)

Une vingtaine d’organisations de la société civile ainsi que des syndicats burkinabè vont manifester samedi prochain sur toute l’étendue du territoire national avec pour objectif de « dénoncer » la gestion du terrorisme par le pouvoir en place, a appris jeudi Xinhua de source officielle.

« Indignés par la situation nationale au Burkina Faso caractérisée par la persistance et la violence des attaques terroristes (…) ainsi que la violation des libertés démocratiques et syndicales », les organisateurs « ont décidé de mener des actions citoyennes d’interpellation, de dénonciation et de lutte contre le terrorisme », souligne un communiqué signé par les organisations dont l’Union d’action syndicale (UAS) et le Mouvement burkinabè des droits de l’Homme et des peuples (MBDHP).

Elles appellent en conséquence leurs militants et l’ensemble des populations des villes comme des campagnes à prendre massivement part à la « journée d’interpellation et de dénonciation à travers des meetings le 31 août 2019 sur toute l’étendue du territoire national ».

A Ouagadougou, le meeting se tiendra à la bourse du travail à partir de 8h, et sera suivi d’un panel à 15h au Conseil burkinabè des chargeurs (CBC), précise le communiqué qui ajoute que « face à l’urgence de la situation, une synergie d’actions s’impose ».

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut