SociétéSociété › Education

Début des épreuves 2019 pour les concours directs à la fonction publique

Le ministère de la Fonction publique a procédé ce mercredi 18 septembre 2019 au lancement officiel des épreuves comptant pour les concours directs de la fonction publique session 2019. Cette année, c’est au lycée Marien N’gouabi de Ouagadougou que le top départ a été donné. 1 247 751 candidats tenteront leur chance pour 5 892 postes.

Pour cette session 2019, l’innovation majeure est l’instauration de l’e-concours, ainsi que de la « correction électronique qui a pris effet depuis l’année dernière », selon Oumarou Toé, Directeur général de l’Agence générale de recrutement. Une innovation qui va tout de même présenter des difficultés et des imperfections. Certains candidats au concours se retrouvent avec un récépissé, mais n’ont pas leur nom sur la liste principale.

Des incidents qui auraient pu être évités bien avant le jour de la composition, selon le Secrétaire général du ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale, Souleymane Lengané. « Les candidats, qui aujourd’hui n’ont pas leurs noms sur la liste ou cherchent encore leurs noms, sont ceux qui ne sont pas venus faire la réclamation. Nous avions mis une équipe en place au sein de la direction générale de l’Agence générale de recrutement de l’Etat, pour gérer ces cas avant le début. Mais beaucoup ne l’ont pas fait. Ceux qui nous ont saisi ont eu gain de cause », a-t-il laissé entendre.

Néanmoins, le secrétaire général du ministère de la Fonction publique a rassuré que ces candidats seront pris en compte. « Nous allons prendre en compte ces candidats, nous n’allons pas leur dire de repartir, étant donné qu’ils disposent du récépissé de la pièce qui a servi à déposer. Nous les insérerons sur une liste complémentaire ».

Les difficultés et les limites de cette session 2019 n’empêcheront pas Jean-Marie Sompougdou, directeur de cabinet du ministre de la Fonction publique, de saluer la tenue des concours. C’est pour lui l’occasion de féliciter les acteurs qui ont œuvré pour que la tenue des concours soit effective. « Nous sommes satisfaits des dispositifs qui ont été mis en place, et nous sommes heureux de savoir que tout se passe bien »


Commentaire

À LA UNE
Retour en haut