International › APA

Culture, industrie et santé au menu des quotidiens marocains

Le patrimoine culturel immatériel, l’industrie au Maroc et la réforme de la santé sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mercredi.+L’Opinion+, qui aborde le patrimoine culturel immatériel au Maroc, souligne qu' »une brique de plus » vient d’être ajoutée dans la préservation de notre identité, avec la création d’un Centre national pour le patrimoine culturel immatériel, tel qu’annoncée par le Roi Mohammed VI dans un message adressé aux participants à la 17ème session du Comité intergouvernemental de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, qui se tient à Rabat.

Selon le message royal, ce nouveau centre aura pour mission de dresser l’inventaire méthodique du patrimoine national à travers le Royaume, la sensibilisation des jeunes générations à l’importance du patrimoine culturel, ainsi que la préparation des dossiers de candidature pour de futures inscriptions à la liste du patrimoine immatériel mondial de l’UNESCO, explique le journal.

Depuis le discours royal du 30 juillet 2014 sur l’importance de la valorisation du patrimoine immatériel, plusieurs efforts ont été entrepris dans ce sens, avec à la clé l’inscription de onze biens culturels du pays sur la liste du patrimoine immatériel mondial de l’UNESCO, le dernier en date étant l’art équestre marocain ou la Tbourida, ajoute-t-il.

+L’Economiste+, qui s’attarde sur l’industrie au Maroc, écrit que le pays a remporté son propre défi en se classant au second rang des 37 Etats africains qui se sont industrialisés au cours des onze dernières années, selon le dernier rapport de la BAD, qui a mesuré l’indice d’industrialisation de l’Afrique.

Le Royaume doit cette évolution à sa forte performance des exportations qui lui a permis de devenir le deuxième plus grand exportateur de produits manufacturés du continent après l’Afrique du Sud, explique le quotidien.

L’autre coup de pouce vient de la conjoncture internationale, dont a tiré profit le Maroc qui, grâce à sa proximité des marchés européens et sa flexibilité, a su capter le flux de donneurs d’ordre qui cherchent une destination de repli stable et surtout à des coûts compétitifs, ajoute-t-il.

Le plus important aujourd’hui est de s’inscrire dans cette nouvelle dynamique de plateforme industrielle orientée à l’export avec un effet “contagion” pour le reste des secteurs d’activité, soutient-il.

+Aujourd’hui le Maroc+ écrit que la réforme de la santé est en marche, expliquant que le Conseil de gouvernement envisage d’examiner dès ce jeudi cinq projets de loi en rapport avec le secteur de la santé, dont un projet portant création de la Haute autorité de la santé et un autre relatif à la création des groupements sanitaires territoriaux, tandis que les autres projets concernent notamment les garanties essentielles accordées aux ressources humaines des métiers de la santé, la création de l’Agence nationale du médicament et des produits de santé ainsi que la création de l’Agence marocaine du sang et de ses dérivés.

C’est donc une “véritable révolution médicale qui a lieu sous nos yeux”, une révolution qui devrait permettre à notre système de santé de franchir une “nouvelle étape” avec un accès aux soins garanti à tous les Marocains, mais également et surtout des prestations de qualité, en harmonie avec les normes et standards internationaux, estime-t-il.


Commentaire

L’Info en continu
  • Burkina Faso
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 03.04.2019

Parc national de la Pendjari

e Parc National de la Pendjari a été classé en forêt domaniale et en réserve partielle de faune de la boucle de la Pendjarile 13 décembre 1954. Il a acquis…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Faso et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut