› Société

Crise Koglweogo : La police use de gaz lacrymogène pour libérer la voie à Sapaga

La police nationale a fait usage vendredi, à Sapaga, de gaz lacrymogène pour obliger les Koglweogo en colère contre l’interpellation de leur chef, à lever le blocus de la route nationale Ouaga-Koupéla.

Les forces de l’ordre ont intervenu ce vendredi matin à Sapaga pour libérer la route Nationale N°4 bloquée depuis hier par des koglweogo.

Selon des témoins joints au téléphone par l’AIB, la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) à son arrivée sur les lieux, a entrepris des négociations pour obtenir la levée des barricades.

D’après nos sources, tout laissait présager un dénouement sans heurts de la situation. Mais pendant que les forces de l’ordre dégageaient la voie, des koglweogo se sont opposés obligeant les forces de l’ordre à faire usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants.

A l’heure actuelle, la route est libérée et la circulation a repris dans les deux sens après près de 24 heures de blocage.

Pour mémoire, les Koglweogo venus de Boulsa (une soixantaine de km de Sapaga) avaient bloqué cette importante route nationale qui relie Ouagadougou à 4 pays voisins (Niger, Bénin,Togo, Ghana) pour exiger la libération de Nadbanka Boureima, chef koglweogo de la zone de Boulsa,  interpellé dans le cadre du dossier du drame de Yirgou.

En rappel, des dizaines de Peulh ont été tués au début de l’année 2019 à Yirgou (Barsalgho, Centre-nord), à la suite d’une attaque terroriste qui a ôté la vie à un responsable coutumier Mossi et de celles de ses proches.

La communauté Peulh locale a été accusée d’avoir abrité les terroristes tandis que les Koglweogo de la région ont été accusés d’avoir organisé des représailles.



Commentaire

L’Info en continu
  • Burkina Faso
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 03.04.2019

Parc national de la Pendjari

e Parc National de la Pendjari a été classé en forêt domaniale et en réserve partielle de faune de la boucle de la Pendjarile 13 décembre 1954. Il a acquis…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Faso et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut