› Société

Burkina Faso : quatre corps de mineurs retrouvés

journaldufaso.com

Après 39 jours de recherches, quatre des huit travailleurs piégés dans une mine souterraine qui s’est effondrée au Burkina Faso ont été retrouvés sans vie.

Le scénario tant redouté s’est produit. Après 39 jours de recherches, quatre des huit travailleurs piégés dans une mine souterraine qui s’est effondrée au Burkina Faso ont été retrouvés sans vie. Les recherches se poursuivent pour retrouver les quatre mineurs restants.

L’espoir était pourtant permis, malgré tout le temps qu’auront duré les recherches. Plus d’un mois après l’effondrement d’une mise au Burkina Faso, huit âmes étaient encore sous terre. Difficile de croire que ces mineurs coincés à des centaines de mètres de profondeur pouvaient survivre. Seulement, l’existence d’une chambre de refuge dans la mine où les travailleurs du sous-sol auraient bien pu se réfugier donnait encore beaucoup d’espoir. Pour deux raisons principales.

D’abord, cette chambre avait été annoncée comme comportant assez de matériels de secours, composés de nourriture, de vêtement et autres outils pouvant servir aux mineurs en détresse de survivre assez longtemps. A condition, bien entendu qu’ils puissent accéder à cet endroit sécurisé de la mine. Ensuite, un cas similaire s’était produit en Tanzanie où des mineurs coincés sous terre, avaient été retrouvés après 41 longs jours de recherches. Seulement, l’un d’entre eux avait péri avant qu’ils ne soient secourus.

Des efforts intenses étaient alors déployés au Faso pour tenter d’atteindre cette fameuse chambre de refuge et sortir ces travailleurs de leur piège. Une attente longue, pour les familles des mineurs certes, mais surtout pour ces âmes sous terre dont nul n’avait des nouvelles depuis plus d’un mois. Mardi 24 mai dans la soirée, un communiqué du porte-parole du gouvernement burkinabè annonce hélas que «les corps sans vie de quatre (04) mineurs ont été retrouvés». La moitié de ces travailleurs, engloutis depuis le 16 avril suite à des inondations dans la mine de Perkoa, s’en est allée.

Aucune précision de qui sont ceux d’entre eux dont les corps ont été retrouvés. Ils étaient six Burkinabè, un Tanzanien et un Zambien. Il reste encore sous la terre des pays des hommes intègres, quatre autres âmes à retrouver. Sains et saufs ? Le désespoir a déjà gagné du terrain avec ces quatre mineurs extirpés sans vie. Le gouvernement burkinabé a toutefois indiqué que «les opérations de recherches se poursuivent afin de retrouver les quatre (04) autres mineurs».


Commentaire

L’Info en continu
  • Burkina Faso
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 03.04.2019

Parc national de la Pendjari

e Parc National de la Pendjari a été classé en forêt domaniale et en réserve partielle de faune de la boucle de la Pendjarile 13 décembre 1954. Il a acquis…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Faso et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut