› Politique

Burkina-Faso : inquiétude suite à la non-exécution du mandat d’arrêt international contre Blaise Compaoré

journaldufaso.com
Droits réservés.

Le comité de pilotage du Centre national de presse Norbert Zongo dénonce la non-exécution du mandat d’arrêt international contre Blaise Compaoré.

 

Cette inquiétude du Centre national de presse Norbert Zongo fait suite au court séjour de Blaise Compaoré à Ouagadougou en début de ce mois. Le comité dénonce la non-exécution du mandat d’arrêt international après la condamnation de l’ex-président à la prison à perpétuité pour son rôle dans l’assassinat de Thomas Sankara. Il interpelle également les autorités sur le respect de leur engagement concernant l’extradition de François Compaoré, frère cadet de l’ancien président inculpé dans le dossier d’assassinat du journaliste Norbert Zongo.

Le Centre national de presse Norbert Zongo s’inquiète des suites de l’extradition de François Compaoré dans l’affaire sur l’assassinat du journaliste et ses compagnons le 13 décembre 1998. Après la non-exécution du mandat d’arrêt international contre Blaise Compaoré, le président du Comité de pilotage du centre national de presse Norbert Zongo, Guezouma Sanogo, dénonce un recul démocratique : « Blaise était le chef de clan. C’est lui qui les ramène comme ça dans l’impunité totale. Il y a déjà un mandat d’arrêt contre François Compaoré, qui a multiplié les manœuvres pour ne pas venir. Donc, ils sont prêts à tout, en tout cas pour rentrer au pays dans l’impunité totale. »

Selon Boureima Ouedraogo, le président de la Société des éditeurs de la presse privée, un faisceau d’événements fait peser un lourd danger sur l’État de droit au Burkina Faso : « Que ce soit la loi portant régime juridique de la presse audiovisuelle ou la loi portant régime juridique de la presse écrite, il est écrit dans la loi que les directeurs généraux sont recrutés par appel à candidature et par la suite nommés en Conseil des ministres. Il se trouve que le pouvoir actuel a décidé de le nommer sans passer par l’appel à candidature. Il y a un enchaînement d’éléments quand même qui montrent que ces autorités ne semblent pas être des amis de la justice. »

Le Centre national de presse Norbert Zongo invite le président de la transition à tout mettre en œuvre pour l’aboutissement diligent du dossier judiciaire de l’affaire Norbert Zongo, notamment l’extradition de François Compaoré.


Commentaire

L’Info en continu
  • Burkina Faso
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 03.04.2019

Parc national de la Pendjari

e Parc National de la Pendjari a été classé en forêt domaniale et en réserve partielle de faune de la boucle de la Pendjarile 13 décembre 1954. Il a acquis…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Faso et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut