Politique › Sécurité

Burkina Faso : création d’une Brigade de veille de lutte contre le terrorisme

journaldufaso.com

C’est ce qui ressort de la rencontre entre le président de la République, Paul-Henri Sandaogo Damiba et le conseil supérieur de la défense qui s’est tenue lundi 20 juin 2022.

 

La création d’une Brigade de veille de défense patriotique et de deux zones d’intérêt militaire dans le Sahel et à l’Est. C’est ce qui s’est décidé lors de la réunion entre le président Paul-Henri Sandaogo Damiba et le conseil supérieur de défense. L’objectif est d’intensifier la lutte contre le terrorisme.

Notons que c’est une réponse à la situation sécuritaire préoccupante au Burkina Faso malgré des efforts déployés par les forces de défenses et de sécurité sur le terrain de la lutte contre le terrorisme. C’est du moins ce qu’a expliqué le commandant du théâtre des opérations, le lieutenant-colonel Yves Didier Bamouni, sur les antennes de la télévision publique (RTB).

Le lieutenant-colonel Yves Didier Bamouni a indiqué qu’à l’issue de cette rencontre des « décisions importantes » ont été prises pour plus d’efficacité dans la lutte contre le terrorisme qui secoue le Burkina Faso depuis 2015.

« A ce titre, les membres du conseil ont décidé de la création d’une Brigade de veille de défense patriotique (BVDP) sous tutelle du ministère de la Défense nationale », a-t-il dit précisant que rattachée au commandement des opérations du théâtre national, cette brigade va regrouper l’ensemble des volontaires pour la défense de la patrie engagés dans les différentes communes du Burkina Faso.

« Elle aura entre autres, pour missions, la coordination opérationnelle de la défense civile du territoire, la contribution à la recherche du renseignement et la défense de certaines parties du territoire en cas de nécessité », a-t-il dit.

Les forces de défense et de sécurité sont appelés à plus de collaboration avec les populations sur le terrain et à s’engager véritablement dans la lutte contre le terrorisme.

Rappelons que la semaine dernière, le Burkina Faso a enregistré plusieurs incidents sécuritaires, dont le plus meurtrier fut l’attaque contre la commune de Seytenga dans le Sahel burkinabè avec un bilan officiel de 86 morts et des milliers de déplacés internes.


Commentaire

L’Info en continu
  • Burkina Faso
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 03.04.2019

Parc national de la Pendjari

e Parc National de la Pendjari a été classé en forêt domaniale et en réserve partielle de faune de la boucle de la Pendjarile 13 décembre 1954. Il a acquis…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Faso et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut