› Non classé

Burkina Faso : 21e pays africain le plus affecté par le crime organisé

Soldiers from Burkina Faso General Bila Zagre military camp near Ouagadougo in Burkina Faso on April 13, 2018. (Photo by AFP)
Le pays se classe derrière Madagascar et devant la Guinée Bissau. Sur le plan mondial, il occupe la 67e place. Dans le top 10 africain, la République démocratique du Congo détient la palme d’or (1er au plan mondial) suivie du Nigeria, de la Centrafrique, du Kenya, de l’Afrique du Sud, de la Libye, du Mozambique, des deux Soudans et du Cameroun.

 

Le rapport est celui l’Initiative mondiale contre la criminalité transnationale organisée, vaste réseau constitué de plus de 500 experts, a publié début octobre 2021, une étude où les pays sont notés sur un score allant de 1 à 10. Plus un pays est proche de la note de 10, plus il a des niveaux élevés de criminalité organisée. Cette criminalité englobe le trafic et la traite d’humains, le trafic d’armes, de drogues, etc. Ce rapport donne également le score de la résilience/résistance qui reflète l’existence, la capacité et l’efficacité des réponses des pays à la criminalité.

56e place pour le marché du crime

Il ressort que le Burkina, avec un indice de 5.49 sur 10, est le 21e pays africain le plus affecté par le crime organisé dans le monde. Pour ce qui est du score du marché du crime, le Burkina est classé 56e avec une moyenne de 5.35 derrière Haïti et devant le Tchad.

En matière de traite des êtres humains, le pays a un score de 6.0. Cela inclut l’esclavage moderne et le trafic d’organes.

Pour ce qui est du trafic d’armes, le Burkina affiche un score de 8.0 et est à égalité avec le Tchad, le Niger et le Venezuela, l’Ukraine.

En ce qui concerne les crimes liés à la flore et à la faune, le pays affiche respectivement un score de 4.0 et de 6.0 sur 10.

Pays à faible résilience

Le Burkina Faso est logé dans la catégorie des pays ayant à la fois une faible criminalité mais aussi une faible résilience. Environ 40% des pays du monde (77) sont situés dans cette catégorie.

« Alors que les menaces actuelles du crime organisé dans ces pays peuvent être relativement minimes, les efforts de renforcement de la résilience doivent être avant-gardistes et orientés vers la prévention. Les résultats de l’Indice montrent que le crime organisé est un phénomène omniprésent et en évolution rapide. Il est donc important que des mesures de résilience soient mises en place pour répondre de manière adéquate aux nouvelles dynamiques de la criminalité, si elles devaient apparaître. Cela est particulièrement vrai pour les pays qui partagent des frontières avec des voisins classés comme ayant un taux de criminalité élevé », peut-on lire dans le rapport diffusé en anglais.

À propos de l’Initiative mondiale contre la criminalité transnationale organisée, elle fournit une plate-forme pour promouvoir un plus grand débat et des approches innovantes comme éléments constitutifs d’une stratégie mondiale inclusive contre le crime organisé.


Commentaire

L’Info en continu
  • Burkina Faso
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 03.04.2019

Parc national de la Pendjari

e Parc National de la Pendjari a été classé en forêt domaniale et en réserve partielle de faune de la boucle de la Pendjarile 13 décembre 1954. Il a acquis…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Faso et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut