Politique › Sécurité

Attaque à Tin-Akoff : 14 soldats tués à l’approche de la présidentielle du 22 novembre

Quatorze soldats tués Tin-Akoff

Quatorze soldats ont été tués le mercredi 11 novembre, lors d’une embuscade dans le nord du Burkina Faso, en pleine campagne électorale pour la présidentielle et les législatives du 22 novembre.

Selon le communiqué du gouvernement burkinabè rendu public à la télévision, l’embuscade contre l’armée burkinabèe sur l’axe Tinakof-Beldiabe, dans la province de l’Oudalan (Sahel),a causé la mort de quatorze (14)  forces de l’ordre.

 » Une unité du détachement militaire de Tin-Akoff dans la province de l’Oudalan, région du Sahel est tombée mercredi dans une embuscade tendue par un groupe de terroristes faisant 14 morts et 8 blessés dont trois graves « , a indiqué jeudi soir le ministre de la Communication, Remis Dandjinou.

Par ailleurs, soulignons que les forces de défense et de sécurité ont engagé des opérations de ratissage pour traquer les auteurs de ladite attaque.

Dans un tweet, le président sortant, Roch Marc Christian Kaboré, a suspendu sa campagne électorale en demandant de porter les soldats en prière.

 

 » Je demande à l’ensemble de mes compatriotes de porter en prières toutes les victimes du terrorisme, et en particulier nos vaillants fils engagés sur le front. Pensées pieuses pour nos soldats tombés à Tin-Akoff  « . Indiqua le chef d’Etat sortant.


Commentaire

L’Info en continu
  • Burkina Faso
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 03.04.2019

Parc national de la Pendjari

e Parc National de la Pendjari a été classé en forêt domaniale et en réserve partielle de faune de la boucle de la Pendjarile 13 décembre 1954. Il a acquis…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Faso et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut